Le modèle socio-psychologique du phénomène ovni est une méthode scientifique utilisée généralement pour expliquer une partie des cas d’observation d’ovnis ou plutôt les faux cas d’observation d’ovnis.

 

 

La socio-psychologie peut s’avérer utile afin de réaliser une étude de témoignages d’ovnis, à condition d’être employé de manière scientifique (c’est à dire preuve(s) à l’appui ) ; et sans pour autant, ne pas prendre en compte les preuves irréfutables quand il y en a( comme pour la vague Belge par exemple).

 

 

Utilisé de manière scientifique, elle s’avère comme fondamentale pour la recherche de la vérité. Il faudrait donc que les ufologues arrêtent de la critiquer a tout bout de champs, car elle a fait ses preuves. Et cela même si elle n’est pas toujours une science exacte. Car, l’ufologie est-elle une science exacte?

 

 

En principe, ce modèle socio-psychologie du phénomène ovni peut s’expliquer par quatre façons:

1-Les méprises involontaires: Les témoins ont pris des objets connus (avion, ballon sonde, satellite artificiel, rentrée atmosphérique, etc.) ou des phénomènes astronomiques (comète, bolide, planète etc.) ou météorologiques (foudre en boule par exemple); pour un ovni. Tout le monde peut se tromper!

2-Les méprises complexes: Des témoins décrivant un ovni seraient induis en erreur par une forme de croyance du mystérieux ; par conséquent les représentations ou interprétations de leurs observations serait due à une méprise avec un objet des plus banals comme une retombée atmosphérique ou le passage d’un ballon-sonde( il est vrai que c’est notre cerveau qui voit et non nos yeux). La propagation de la rumeur développant de plus en plus cette forme de croyance au sein de la population et amplifiant donc le nombre d’observations. Les méprises complexes sont donc attribuées à la croyance d’une rumeur.

3-Les phénomènes psychologiques: Les témoins sont victimes d’hallucinations ou de faux souvenirs. Par exemple, dans une affaire surnommée l’« affaire Bidule » où deux patientes, mère et fille, ayant témoigné avoir vu un ovni, furent examinées par un médecin qui diagnostiqua une paraphrénie pour la mère et à une épilepsie temporale pour la fille.

4-L’effet de vantardise ou de mythomanie: Certaines personnes ont une tendance naturelle à donner plus de poids à ce qu’elles ont vu, ou cru voir, en amplifiant certaines parties de leur récit pour augmenter son degré d’étrangeté, d’autres encore à l’imagination fertile ont tendance à fabuler.

 

 

En absence de preuves, il est donc assez facile d’en attribuer un cas à une de ces quatre solutions même si ce n’est pas toujours une science exacte (il faut en être conscient ). Mais pour une enquête sérieuse, mieux vaut ne pas faire d’approximation.

 

 

 

La preuve de son utilité, (Le cas de Beert):

En novembre 1975, cinq personnes déposèrent à la rédaction d’un journal belge néerlandophone une photographie de ce qu’ils appelèrent le cas du siècle. Le journal publia la photo avec un article demandant s’il y avait des témoins. La rédaction fut assaillie de coups de fils de témoins qui jurèrent avoir vu exactement le même objet. Ce fut une mini-vague d’ovnis. Après quelques jours les cinq personnes reconnurent que le cliché était un faux. L’expérience montra qu’à partir d’un faux cas (ici un canular), on peut engendrer d’autres témoignages tout aussi faux par la simple contagion psychologique.
Les « croyants » crièrent au scandale sans pouvoir invalider la justesse de la démonstration.

 

 

 

Exemples de cas élucidés grâce à la socio-psychologie:

-Concernant le cas de Kenneth Arnold en 1947 (qui a engendré l’expression “soucoupe volante”) ; Arnold a observé des objets en forme de boomerangs, et pas en forme de soucoupe. Par contre, il a décrit aux journalistes le mouvement des objets comme similaire à ceux de soucoupe qu’on lancerait sur l’eau (un déplacement par ricochets). Le journaliste s’est trompé dans son article et a dit que les objets avaient des formes de soucoupe, ce qui donna le terme de soucoupes volantes. Or, dans les semaines qui suivirent, des dizaines de témoins se manifestèrent, pour dire qu’ils avaient vu des soucoupes volantes. Ils décrivirent non pas la forme réellement observée par Arnold (boomerangs), mais celle véhiculée par la presse.

 

 

-L’affaire de Roswell ; Plus de trente ans après les faits, la publication de nombreux livres traitant de la dissimulation d’un appareil extraterrestre par l’armée américaine a entraîné une multitude de témoignages se contredisants, alors qu’avant le début de cette rumeur aucun de ces témoins n’ont pris la parole.

 

 

-Pour le cas d’enlèvement allégué par des extraterrestres de Betty et Barney Hill. Les psychologues considèrent que Betty Hill avait une personnalité encline à l’imagination. avant que le couple ne consulte un hypnothérapeute, Betty a raconté ses rêves vivaces à son mari Barney, ce qui explique les éléments communs aux témoignages de l’épouse et du mari, celui-ci n’ayant fait que répéter sous hypnose ce que sa femme lui avait dit. En ce qui concerne la sincérité du couple, il faut souligner que si le couple s’est bel et bien construit un faux souvenir via l’hypnose prétendument régressive (syndrome dit des « souvenirs induits »), il est tout à fait logique qu’ils aient l’air sincères dans ce qu’ils témoignent.

 

 

-L’observation du président des USA Jimmy Carter. Le président Carter vit un OVNI en 1969 et remplit un formulaire, destiné au Bureau international des OVNI situé à Oklahoma City suite à une demande de cette organisation. L’observation de Jimmy Carter a été par la suite déboulonnée par le sceptique Robert Sheaffer, membre du Committee for Skeptical Inquiry : il s’agit d’une méprise complexe avec Vénus entourée d’un halo. L’objet observé par Carter correspond à la position de Vénus dans le ciel, et Robert Sheaffer explique même que si ce n’est pas Vénus que le président Carter a vue, l’objet devait se trouver juste devant la planète, ce qui serait une coïncidence extraordinaire.

 

 

-Les médias ont propagé l’idée que Buzz Aldrin aurait observé un ovni durant la mission Apollo 11, sur base d’une interview qu’il a accordée à Science Channel. Buzz Aldrin a par la suite précisé que l’idée qu’il aurait vu un ovni provient du montage de son interview. En effet, la partie où il explique ce qu’il a vu a été coupée : la conclusion de Buzz Aldrin et de l’équipage d’Apollo 11 a été que ce qu’ils observaient était un des panneaux issu de la séparation d’un étage supérieure de la navette. Les médias ont propagé l’idée que Buzz Aldrin aurait observé un ovni durant la mission Apollo 11, sur base d’une interview qu’il a accordée à Science Channel. Buzz Aldrin a par la suite précisé que l’idée qu’il aurait vu un ovni provient du montage de son interview. En effet, la partie où il explique ce qu’il a vu a été coupée : la conclusion de Buzz Aldrin et de l’équipage d’Apollo 11 a été que ce qu’ils observaient était un des panneaux issu de la séparation d’un étage supérieure de la navette.

 

 

-L’observation de Campeche, au Mexique, eut lieu lorsqu’une caméra infrarouge d’un avion de l’Armée de l’Air mexicaine filma 11 ovnis dans l’espace aérien mexicain. L’explication apportée par les sceptiques pour ce cas est que la caméra infrarouge a filmé des torchères des puits de pétrole (détectables à très grande distance par une caméra infrarouge à cause de la chaleur que dégagent les torchères). Dans ce cas, un indice révélateur était que si la caméra avait bel et bien filmé quelque chose, les pilotes de l’avion n’avaient rien vu à l’œil nu. Le mouvement apparent des ovnis est dû à une illusion d’optique générée par le fait que l’avion est en mouvement, et que les nuages entre les torchères et l’avion se déplacent eux-aussi.

 

 

 

Par rapport aux vagues d’ovnis:Phénomènes sociologiques?

Philip J. Klass a proposé une hypothèse générale pour les vagues d’ovnis : « Lorsque la couverture médiatique conduit le public à croire qu’il y a des ovnis dans les environs, il y a de nombreux objets naturels ou artificiels qui, particulièrement lorsqu’ils sont vus la nuit, peuvent prendre des caractéristiques inhabituelles dans l’esprit d’un observateur plein d’espoir. Leurs observations d’ovnis s’ajoutent en retour à l’excitation de masse, ce qui encourage encore plus de témoins à chercher à voir des ovnis. Cette situation se nourrit d’elle-même jusqu’à ce que les médias perdent leur intérêt pour le sujet, et alors le phénomène retombe. ». Ce phénomène de contagion sociologique est assez proche de l’hystérie collective.
Certains enquêteurs peuvent influencer volontairement ou involontairement le témoin en posant des questions guidantes. Il suffit que l’enquêteur pose des questions « orientées » pour fausser le témoignage et le rendre plus étrange. Ce phénomène de distorsion du témoignage assez proche de la suggestion est bien connu des psychologues et a été abondamment étudié, notamment par Elisabeth Loftus.

 

 

Oui mais il est possible qu’une partie des observations d’une vague d’ovni soit bien réel et que celle-ci alimente ce phénomène de contagion sociologique par les médiats, entraînant à son tour de nombreux témoignages sans valeurs qui discréditent totalement l’observation du phénomène initial.
Et concernant la vague belge Il convient de mentionner néanmoins que de nombreuses photographies, ainsi que des vidéos amateurs, ont été prises de ces objets. Par ailleurs, des F16 de l’Air Force Belge avaient tentés d’intercepter le « Prétendu » objet(dont les des deux appareils ont enregistrer son écho radar), et le rapport officiel, public, de l’armée belge, est largement accessible.

 

 

L’hypothèse socio-psychologique du phénomène ovni ne doit donc selon moi ne s’appliquer qu’au cas par cas afin d’être réellement efficace. Car le fait de généraliser tout une vague d’observation relève pour moi de la simplicité et du bâclage.

 

 

Les abus de la socio-psychologie:

Oui la socio-psychologie peut permettre de faire avancer l’ufologie, mais ce n’est pas pour autant la peine de s’y cacher derrière à chaque fois que nos connaissances sont confrontées à un blocage. Car l’enquête du phénomène ovni constitue déjà (pour ceux qui ne s’y sont jamais intéressé) un blocage intellectuel.

C’est l’explication la plus facile donner aux sceptiques leurs permettant de résoudre les cas que la science ne peut pas résoudre ni même comprendre.
Donc la science utilise systématiquement cette méthode afin de ne pas se discréditer sur un sujet délicat par ce qu’elle ne peut apporter aucune preuve; et fait en parallèle la sourde oreille aux éléments réellement intéressants.

Les scientifiques ont donc profiter de l’explication du modèle socio-psychologique de l’affaire de la vague d’ovnis Belge pour la dévaloriser complètement et la rendre sans intérêts.
Selon moi, La majorité des scientifiques utilisent avec exagération ce modèle socio-psychologique ( malgré son utilité certaine) afin de démonter les cas qu’ils dédaignent par ce qu’ils ne peuvent pas les expliquer.

 

 

Enfin, si il paraît évident que la socio-psychologie peut résoudre une bonne partie des énigmes à l’origine de vifs débat (comme pour l’affaire de Roswell par exemple). La socio-psychologie ne peut en revanche pas tout expliquer ou plutôt ne peut pas tout déboulonner comme les phénomènes d’Hessdalen, certaines détections radar et bien d’autres cas encore.
Source: Wikipédia.

0 commentaires à “VII SOCIO-PSYCHOLOGIE:”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Ce site est dédié à la recherche de la vérité et non du sensationnel. ------------------------------------ Et oui, si le phénomène OVNI est avéré comme incontestable, alors l'hypothèse extraterrestre serait la plus probable ce qui situerait l'affaire comme la plus passionnante de toute l'histoire de l'humanité.

D’autres sujets :

Ce site ne traite pas uniquement du phénomène ovni, mais également d'autres sujets importants ou spectaculaires dont certains sont à prendre en considération dans notre société.
septembre 2017
L Ma Me J V S D
« juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Sondage

Comment qualifiez vous ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Auteur:

nico19dumondboudu

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Notre studio de villard |
LE MONDE DES MYSTERES |
YoshiX's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Par Curiosité / By Curiosity
| michelnet
| le solitaire