L’incident de Lakenheath est sans aucun doute l’un des cas radar/visuel des plus troublants. Il fait également état de la poursuite d’OVNIS par des avions de chasse.

Les événements se sont déroulés dans la nuit du 13 au 14 août 1956 , lorsque les radars des bases militaires de Bentwaters et Lakenheath (communes à l’US Air Force et à la Royal Air Force) près de Cambridge en Angleterre , détectent une formation de 15 objets se déplaçant à plus de 6400 km/h dans un silence total et sans aucun boum supersonique. Le rapport Condon étudiera ce cas mais ne pourra présenter aucune explication rationnelle du phénomène.
Image de prévisualisation YouTube

 

 

Les faits: (Sources : Wikipédia).

Cas radar/visuel:

Le 13 août 1956 à 22 h 55, le radar de la base de Bentwaters détecte un objet non identifié se déplaçant d’est en ouest en passant au-dessus de la base, toujours presque face au vent à la vitesse apparente de 2000 à 4000 miles par heure (mph), soit 3 200 à 6 400 km/h.

Aucun bang sonique n’est mentionné. Le personnel de la tour de contrôle de Bentwaters dit alors avoir vu une lumière brillante survolant le terrain d’est en ouest « à une vitesse formidable », à environ 1 200 m de hauteur. Au même moment, le pilote d’un avion de transport militaire, survolant Bentwaters à 1 200 m d’altitude, déclare qu’une lumière brillante est passée sous son avion en fonçant d’est en ouest « à une vitesse formidable ». Les deux observations visuelles confortent la détection radar.

L’opérateur radar de Bentwaters, Freddie Wimbledon, signale ces observations concordantes au chef de quart du centre de contrôle radar de trafic de Lakenheath, un sous-officier américain ayant rédigé un compte rendu assez détaillé de ces observations et de celles qui suivent. Le compte rendu, adressé en 1968 à la commission Condon par le militaire alors en retraite est cohérent et ne contredit pas, sauf en quelques points mineurs, les documents du dossier Blue Book de l’USAF.

Le chef de quart de la base de Lakenheath alerte ses opérateurs radar. L’un d’entre eux détecte un objet stationnaire à environ 40 km au sud-ouest de la base, presque dans l’axe de la trajectoire de l’objet supersonique vu à 22h55. Le chef de quart appelle le radar d’approche de Lakenheath, qui confirme l’observation. Les radaristes du centre de contrôle du trafic aérien voient soudain l’objet passer immédiatement de l’immobilité à une vitesse comprise entre 600 et 950 km/h. Le chef de quart prévient le commandement de la base. L’objet change plusieurs fois de direction, décrivant des segments de droite, variant de 13 à 30 km, séparés par des arrêts brusques de 3 à 6 minutes et sa vitesse passant toujours sans transition d’une valeur nulle à une valeur de quelque 950 km/h.

Des observations visuelles sont faites du sol et confirment la vitesse importante et les accélérations stupéfiantes. Le télex règlementaire envoyé par Lakenheath conclut : « Le fait que des accélérations rapides et des arrêts brusques de l’objet aient été détectés par radar et par la vue à partir du sol donne au rapport une crédibilité certaine. On ne croit pas que ces observations puissent avoir une quelconque origine météorologique ou astronomique. »

 

 

Prise en chasse d’un ovni par la RAF:

Au bout de 30 à 45 minutes, la RAF envoie un chasseur de nuit, un Venom biplace, à la poursuite de l’objet. Le centre de contrôle radar du trafic aérien de Lakenheath le guide en direction de l’objet, à 10 km à l’est du centre.

Le pilote acquiert la cible visuellement et au radar, puis la perd. Le centre le dirige alors à 16 km à l’est de Lakenheath ; le pilote acquiert à nouveau une cible et dit « Mes mitrailleuses sont braquées sur lui ».

Peu de temps après, il perd une fois encore sa cible. Néanmoins celle-ci a été suivie par les opérateurs radar du centre qui informent le pilote que l’objet a fait un mouvement rapide pour se placer derrière lui, et le suit à courte distance. Le pilote confirme.

Observé par les radaristes, le pilote tente pendant environ 10 minutes toutes les manœuvres pour se placer à nouveau derrière l’objet (montées en chandelle, piqués, virages continus), mais il n’y parvient pas : l’OVNI le suit, à distance constante selon les radars au sol.

Enfin, à court de carburant, il retourne à sa base, demandant qu’on lui dise si l’objet persiste à le suivre. L’OVNI le suit, en effet, sur une courte distance, puis s’immobilise. Les radaristes verront ensuite l’objet effectuer quelques courts déplacements, puis partir en direction du nord à quelque 950 km/h et disparaître à 3h30 hors de la portée des radars.

Un Venom envoyé en remplacement du premier a dû rentrer rapidement à sa base par suite d’ennuis mécaniques, avant d’avoir pu établir un contact avec l’objet.

 

 

Conclusion:

Les objets aériens inconnus suivis par radar dans la nuit du 13 au 14 août 1956, ont été jugés « non identifiés » par le rapport publié en 1969 par la commission Condon chargée d’évaluer les travaux sur les OVNI de l’armée de l’Air américaine (cf chapitre 9). Le magazine Astronautics and Aeronautics a publié en septembre 1971 une étude du cas par Thayer, l’expert radar de la commission Condon, qui s’est appuyé en partie sur l’étude présentée en 1969 par le professeur Mac Donald, physicien de l’atmosphère. Il concluait que « si l’on considère la haute crédibilité de l’information et la cohérence et la continuité des comptes rendus, ainsi que leur haut degré « d’étrangeté », ce cas d’OVNI est certainement un des plus troublants connus à ce jour ».

 

 

La conclusion du Rapport Condon:

 

2230-0330 LST. Météo: généralement dégagé jusqu’à 0300 LST sur la 14e. (Pour les détails voir la Section IV.)

La probabilité qu’une propagation anormale des signaux de radar a pu avoir été la cause de ce cas-ci semble être faible. Un ou deux détails semble suggérer l’AP, en particulier la disparition rapportée de la première piste alors que l’OVNI est apparu en train de survoler la station radar de Bentwaters GCA. Il faut mentionner le rapport du contrôleur de Lakenheath selon lequel qu’il y avait « peu ou pas de trafic ou de cibles sur le radar, » ce qui n’est pas du tout caractéristique des cas d’AP, et le comportement de la cible près de Lakenheath, apparemment continue et facile à suivre. La « filature » du jet de la RAF prise seule, semble indiquer une possible image fantôme, mais ceci n’est pas en accord avec la trace de l’OVNI qui a cessé de suivre le jet, alors que ce dernier revenait à sa base, et que l’OVNI est parti au loin dans une direction différente. Les opérateurs des radars prenaient apparemment soin de calculer la vitesse de l’OVNI, les distances et les périodes écoulées, et les vitesses ont été rapportées en tant que cohérentes de bout en bout, entre les épisodes stationnaires. Ce comportement serait assez conforme aux réflexions de couches atmosphériques – mais pas dans autant de directions différentes.

Le mirage visuel dans le cas de Bentwaters semble exclu en raison des observations au sol et aéroportées combinées; le pilote du C47 a apparemment vu l’OVNI au-dessous de lui. Les objets visuels ne semblent pas avoir été des météores; les rapports des observateurs selon lesquels les météores étaient nombreux impliquent qu’ils pouvaient différencier l’OVNI des météores.

En résumé, c’est le cas le plus embarrassant et le plus extraordinaire dans les dossiers radar-visuels. Le comportement raisonnable et intelligent apparent de l’OVNI suggère un dispositif mécanique d’origine inconnue comme l’explication la plus probable de cette observation. Cependant, en raison de la faillibilité inévitable des témoins, des explications plus conventionnelles de ce rapport ne peuvent pas être entièrement éliminées.
Source: The Condon Report, page 245.

 

 

Remarque sceptique:

Dans certaines conditions atmosphériques connues en anglais sous le terme « Anomalous Propagation » (anomalies de propagation), des radars peuvent détecter des nuages. Les opérateurs radars interviewés par Klass à Bentwaters/Lakenheath ont indiqués que les anomalies de propagations étaient courantes. Le fait que d’autres radars, ceux de Sculthorpe et London airport, n’aient pas détectés d’objets, va dans le sens de l’hypothèse qu’il n’y avaient rien dans le ciel mis-à-part quelques météores. En effet, il y avait des petits météores dans le ciel ce soir là, ce qui a été confirmé par d’autres témoins cette nuit là (cette période de l’été est celle de la chute d’étoiles filantes dans la région des Perséides). Ces météores peuvent à la fois expliquer certaines des détections radars et certaines lumières vues par des témoins. Différents travaux ont démontré que les témoins ne savent pas décrire de manière exacte le déplacement de météores. Un témoin peut avoir l’impression subjective que l’objet s’arrête, ou témoigner par la suite qu’il est allé dans une autre direction que celle dans laquelle il est réellement allé. C’est ce que les sceptiques regroupent sous la notion de méprise complexe, c’est-à-dire une méprise dans laquelle la perception du stimulus s’éloigne plus ou moins sensiblement des caractéristiques du stimulus source.

 

Wikipédia- L’incident de Lakenheath.
ovni – Les OVNIS vus de près: le cas visuel et radar multiple de Bentwaters en 1956 [archive]

ovni – Les OVNIS vus de près: le rapport Condon admet le cas visuel et radar multiple de Bentwaters en 1956 [archive]

Alessandri, R. (1995). 5 novembre 1990 : Le creux de la vague. Chez l’auteur.

0 commentaires à “-L’incident de Lakenheath.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Ce site est dédié à la recherche de la vérité et non du sensationnel. ------------------------------------ Et oui, si le phénomène OVNI est avéré comme incontestable, alors l'hypothèse extraterrestre serait la plus probable ce qui situerait l'affaire comme la plus passionnante de toute l'histoire de l'humanité.

D’autres sujets :

Ce site ne traite pas uniquement du phénomène ovni, mais également d'autres sujets importants ou spectaculaires dont certains sont à prendre en considération dans notre société.
juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Sondage

Comment qualifiez vous ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Auteur:

nico19dumondboudu

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Notre studio de villard |
LE MONDE DES MYSTERES |
YoshiX's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Par Curiosité / By Curiosity
| michelnet
| le solitaire