• Accueil
  • > MHD et propulsion nucléaire.

Archives pour la catégorie MHD et propulsion nucléaire.

MHD et propulsion nucléaire.

Depuis un bon nombre d’années, l’ ensemble de la communauté ufologique s’accorde pour attribuer comme principe de propulsion de certains ovni, à la MagnétoHydroDynamique (rebaptisée en France « électro-aérodynamique).

Cette technologie semble la plus rationnelle pour expliquer les performances époustouflantes des ovnis, ainsi que le rayonnement que ceux-ci produisent ; et cela même si cette technologie est inopérante dans le vide spatial ( ce qui ne répond pas le moins du monde au problèmes des voyages interstellaires pour lesquels il existe sûrement un autre type de réponse).

Certaines personnalités soupçonnent les Etats Unis d’utiliser la MHD à des fins militaires. D’autres encore affirment que cette technologie Américaine est issue de l’étude d’un vaisseau extraterrestre récupéré à Roswell.

Mais si aujourd’hui la MHD est prometteuse dans le domaine militaire et du spatial, elle est  peut-être en revanche pratiquement inutile sans de grande quantité d’énergie électrique, ou plutôt sans une production électrique nucléaire (pour ce rapprocher des performances de vol des ovnis).

Mais en quoi consiste cette technologie?
La MHD peut-elle propulser des ovnis?
D’où en sont les USA et les autres nations avec la MHD ?:
Au stade de l’étude? Du prototype expérimental? Ou d’un projet top secret aboutit?

 

 

 

Les principes de la MHD:

La MagnétoHydroDynamique est une discipline scientifique qui décrit le comportement d’un fluide conducteur du courant électrique (liquide ou gaz ionisé appelé plasma) en présence de champs électromagnétiques. Ce plasma en mouvement permettant une force de propulsion.

Les applications propulsives de la MHD en milieu atmosphérique visent à vaincre le mur de la chaleur à vitesse hypersonique, mais ont aussi d’autres intérêts comme:
-Le bouclier à MHD de rentrée atmosphérique pour les capsules spatiales.
-Le contrôle de l’écoulement interne pour les moteurs à réaction (pontage MHD).
-Le contrôle de l’écoulement externe : réduction des ondes de choc, des traînées de frottement, de sillage et d’onde.
-La propulsion électromagnétique par poussée MHD.

 

Cliquez sur ce lien pour plus d’information: Les principes de la MHD(par J P Petit).

 

MHD-VORTEX-PLASMA:

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Les principales difficultés à la réalisations concrète d’un tel projet sont, la production de forts champs magnétiques à l’aide d’électroaimants supraconducteurs, la génération de puissances électriques suffisantes, la résistance des matériaux à la corrosion et aux fortes températures et densités de courant, la performance des systèmes d’ionisation des gaz, la maîtrise des aspects théoriques des plasmas froids à fort paramètre de Hall élevé, et j’en passe.

 

 

Un moteur à plasma pour ovnis, Science & Vie, n° 702, mars 1976, pages 42-49

 

 

La polémique:

 

En France, le spécialiste de la MHD Jean-Pierre Petit (ancien directeur de rechercheau CRNS) défend la thèse non confirmée selon laquelle les militaires américains (et, dans une moindre mesure, les militaires russes) disposeraient d’engins exploitant la MHD-liquide depuis les années 1980 avec des submersibles et des torpilles MHD hypervéloces ; et la MHD-gaz depuis les années 1990 avec des aéronefs secrets hypersoniques : avion espion Aurora (à turboréacteurs conventionnels associés à un pontage MHD pariétal), bombardier antipodal issu du programme B-2 (à contrôle MHD de l’écoulement), drone discoïdal à propulsion MHD. L’évocation d’un prototype d’avion nommé Ajax par les autorités russes, utilisant une propulsion MHD, conforterait cette thèse.

Mais en tout cas, si aujourd’hui les réalisations industrielles concrètes de la MHD en aéronautique, restent expérimentales ou couvertes par le secret militaire; il en est cependant tout autre pour la MHD dans le domaine nautique(utilisant les même procédés que la MHD gaz).

En effet, les Japonais mènent des recherches civiles sur la propulsion MHD depuis les années 1970. L’université de la marine marchande de Kobé réalise en 1976, sous la direction du physicien Yoshiro Saji, une première maquette suivie d’une seconde de 3,6 mètres de long pesant 700 kilos en 1979, et envisage à cette époque la future construction d’un brise-glace sans hélices propulsé par MHD. Le premier véritable navire à propulsion MHD, le Yamato 1 (utilisant 12 accélérateurs linéaires de Faraday) navigue pour la première fois en 1992.

La Chine teste également à la fin des années 1990 un prototype de bateau à propulseur MHD hélicoïdal muni d’un électroaimant de 5 teslas, le HEMS-1, et entreprend un partenariat avec le Japon pour tester la propulsion MHD en laboratoire avec des champs magnétiques de grande intensité (15 teslas).

Beaucoup critiquent le fait que notre technologie actuelle soit en mesure de réaliser un avion conventionnel équiper d’un système de MHD étant donner la très haute qualité demandée aux matériaux l’équipant.

 

 

Le B2 …MHD ?

 

Selon Petit, le B2 serait équipé d’un système de création de plasma utilisant l’écoulement de l’air ambiant comme générateur MHD qui lui permet, même en configuration subsonique, de s’environner de plasma. Ce dernier n’est pas visible de jour. C’est ce plasma qui rend l’appareil furtif en absorbant et en diffusant les ondes radar.

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xpqeo

 

Si ce « B2 de démonstration » ne l’étaient pas le gens seraient tentés de se poser des question puisque a priori il a réputation d’être indétectable. Dans le film ce système MHD « minimal » est activé. Normalement la décharge électrique n’aurait pas du être visible.

 

image5.png image3.png

Pour Petit, cela ne peut s’expliquer que par un «court-circuit» des électrodes du système MHD, résultant de la condensation. Il apparaît en tout cas clairement que la lumière n’est pas le reflet d’une source extérieure, c’est bien l’air qui est illuminé !

Aussi, une question se pose:
Pourquoi les Américains auraient tenue secrète cette technologie qu’ils sont seuls à maîtriser?
La réponse est simple : Pour justement rester seuls ! Petit a bien montré comment les militaires américains (et russes) ont réussi à faire croire au monde entier que la propulsion MHD ne fonctionnait pas, mettant un terme à toutes les recherches dans ce domaine. De plus, si l’on apprenait que la furtivité du B-2 est obtenue en particulier par la création d’une couche de plasma, il serait peut-être possible de concevoir des systèmes de détection spécifiques.

 

 

L’aurora:

image6.png

 

Développé à partir du milieu des années 1980, et successeur du Lockheed SR-71 Blackbird ( appareil de reconnaissance) retiré du service actif. Le prétendu avion espion Aurora ou SR-91 Aurora utiliserait selon certains la MagnétoHydroDynamique lui permettant de voler à  Mach 12 , c’est-à-dire à environ 14 000 km/h.

http://www.dailymotion.com/video/x75puk
 

Si il parait évident que le B2 n’a pas été conçu pour battre des records de vitesse, il en est en revanche tout autrement pour un prototype de la NASA: Le X43A dont le projet est destiné à l’étude d’un avion spatial pour remplacer les fusées et ainsi diminuer considérablement les coûts de mise en orbite.

 

image14.png

De nombreuses similitudes ont étaient faites entre le X43A et l’Aurora.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Si le X43A peut effectivement évoluer à une vitesse proche de Mac 10, il parait évident que cela n’est aucunement dut à la MHD. Et il parait également normale qu’un pays comme les USA s’intéresse à la MHD, car c’est certainement une nouvelle technologie à fort potentiel dans le domaine militaire et du spatial.

 

Voici un communiqué de presse de la NASA sur les performance du X43A.
 

 

Le précédant record de vitesse en air ambiant était attribué à l’avion-fusée X15 de la NASA, qui dans les années 60 à atteint Mach 6,7.
 

Le X15:
image12.pngimage10.png

 

Les performances du X43A sont donc une suite logique à celles du X15 et n’ont donc pas à être attribuées à la MHD.
http://jpcolliat.free.fr/x15/index.html

 

 

Cependant, le X43A reste un appareil de choix pour l’étude expérimentale de la MHD
Dans ce cadre de l’étude de la MHD, les USA ont plutôt intérêt à garder le secret afin d’éviter d’éventuelle fuite de transfère de technologie mais aussi par ce que la MHD est peut-être pratiquement inutile sans l’apport d’une production électrique d’origine nucléaire très nocive pour l’environnement.

Le prochain objectif du programme X43 doit faire appel à un nouveau modèle capable d’atteindre Mach 15 (soit très proche de la vitesse de satellisation), fonctionnant cette fois à l’hydrogène et non au kérosène.

 

MHD – Nasa Report (Avril 2001).


 

Le système MHD apparaît comme une solution miracle, et la NASA s’y intéresse fortement, au moins depuis 2000. Pour l’instant, il est juste question d’utiliser la MHD dans le conduit même des réacteurs, mais le projet pourrait vite évoluer notamment avec le fameux pontage MHD.

 

Les futurs projets de la NASA sur la MHD.

 

Aussi, deux expériences seraient sur le point d’apporter des solutions révolutionnaires:

1ère expérience :
Révélée en mars 2007, un test a été réalisé en 2006 à l’United Technologies Research Center lequel consistait à produire de l’électricité à partir des gaz d’échappement d’un engin hypersonique ! La société LyTecc a mis au point un générateur électrique pour répondre à l’expérience. La prouesse est de taille et extraordinaire car l’ont tient là une source impressionnante d’énergie : les gaz brûlants qui sortent du super-statoréacteur et qui propulsent des prototypes comme le X-45 de Mach 5 à Mach 15 sont plein d’énergie cinétique…laquelle est convertie en électricité grâce à ce fameux générateur électrique exploitant le phénomène de MHD !

Comment cela fonctionne ? Les gaz sortant à une vitesse élevée passent entre deux bobines supraconductrices en nickel-titane qui constituent un puissant aimant (délivrant un champ magnétique de 1,8 Tesla soit 36000 fois le champ magnétique terrestre). On a donc un fluide en mouvement (les gaz d’échappement) c’est-à-dire une énergie cinétique, et un champ magnétique ! Lorsque le fluide s’écoule entre les bobines-aimants les particules des gaz chargés électriquement sont déviées de manière opposée selon qu’elles soient chargées négativement ou positivement, cette différence de potentiel induisant un courant électrique qui est recueilli par des électrodes.
Les tests réalisés au sol dans une soufflerie restituant fidèlement des vitesses d’écoulement égale à Mach 8 sur une maquette miniature de X-45 ont abouti à une énergie produite de 15 kilowatts pour 30 secondes de tests.

2ème expérience :
Ce premier test est à mettre en relation avec un projet mené par la NASA : la mise au point d’un système MHD non pas pour récupérer de l’énergie des gaz d’échappement, mais, à l’AVANT de l’appareil, pour ralentir la vitesse de l’air à l’entrée des statoréacteurs (car plus la vitesse est grande, moins un classique réacteur peut tenir le coup du fait des effets de chaleurs principalement). Ce système MHD agirait sur l’énergie cinétique de l’air à l’ENTREE des réacteurs, pour ainsi REDUIRE sa vitesse. L’énergie nécessaire au fonctionnement de ce « frein magnétique » MHD pouvant provenir de l’énergie électrique tirée des gaz d’échappement par le premier générateur MHD ! Selon le Docteur Isaiah Blankson, physicien des plasmas et spécialiste hypersonique de la NASA, un tel système pourrait extraire 30 à 40 % de l’énergie cinétique de l’air, ce qui diminuerait la vitesse de l’air de 50 à 75 %.

Ce système fonctionnerait de paire avec des ionisateurs qui pulseraient de hautes tensions ou « décharges » dans l’air, créant ainsi une sorte de plasma (air chaud en quasi « fusion ») lequel fonctionnerait comme un bouclier protecteur à l’avant de l’appareil, résolvant ainsi le problème de l’onde de choc et de la chaleur créée par le frottement de l’air sur l’avant de l’appareil. Ces ionisateurs fonctionnent déjà et sont testés au Glenn Research Center.
Les problèmes semblent donc résolus pour le vol hypersonique ! Plus d’ondes de chocs à l’avant directement sur les bords d’attaque de l’appareil (ce qui causait de graves problèmes de chaleur), usage possible de réacteurs ou statoréacteurs classiques car l’air entrant serait ralenti, et l’énergie nécessaire serait tirée des gaz d’échappement de l’appareil, l’ensemble fonctionnant comme un circuit fermé !
Dernier obstacle : faire voler l’appareil !

 

http://www.flyintelligence.com/index.php?option=com_content&view=article&id=84:nasa-et-usaf–leur-projet-dhypersonique-mhd&catid=37:articles&Itemid=56 

 

 

Le projet Ajax:

La Russie aurait mené des recherches avancées autour d’un projet expérimental russe de propulsion aérienne à technologie magnétoaérodynamique. Il n’y a que très peu de documentation concernant l’existence de ce projet, celui-ci faisant partie d’études russes exclues du domaine civil public. L’aéronef Ajax serait un avion hypersonique en forme d’aile plate, dont la vitesse maximale pourrait dépasser Mach 10. Le projet a dû être mené aux alentours des années 1990 par les services secrets russes, mais à la chute de l’URSS, celui-ci aurait été stoppé.

 

 

Et la france?

 

La France disposait de bonnes bases scientifiques dans ce domaine dans les années 70, mais elles furent stoppées car la voie fut définie comme « non porteuse ». Le seul expert français compétent encore en vie est l’astrophysicien Jean-Pierre Petit, lequel tente assez désespérément de relancer la France dans la course à la MHD.

 

La MHD et le nucléaire:

 

La propulsion nucléaire dans l’aéronautique a de grands avantages puisque elle offre une autonomie quasiment illimitéeUn réacteur nucléaire permettrait d’exploiter pleinement les capacités de la MHD ou au moins celles pour la propulsion par MHD qui se révèle être la discipline la plus complexe. Mais le nucléaire dans l’aviation à ses avantages et surtout ses inconvénients.

 

http://www.dailymotion.com/video/x8t5fv
Pour ces appareils tirant leur énergie du nucléaire, les moteurs fonctionnent comme des turboréacteurs normaux avec un compresseur et une turbine, mais l’air étant chauffé par le réacteur nucléaire, ils ne nécessitent donc pas de carburant. Les principaux avantages de ces avions “nucléaire” sont indiscutablement la haute vitesse et la grande autonomie fournie par rapport aux avions chimiques semblables.

Plusieurs types de réacteurs à propulsion nucléaire ont été expérimentés avec succès. Mais tout cela a été abandonné au début des années 60, en raison de la masse des protections nécessaires pour protéger l’équipage des radiations nocives, et aussi parce que des bombardiers à long rayon d’action ont perdu beaucoup de leur intérêt avec l’arrivée des missiles intercontinentaux.
Aussi, le problème principal était lié à l’environnement puisque l’appareil aurait émit une traînée de condensation radioactive, sans compter les risques de crachs.
 

Mais dans le cas de la propulsion par MHD(avec réacteur nucléaire), l’appareil n’émettrait aucune traînée de condensation radioactive puisque les gaz propulsifs proviendraient de la surface extérieure de l’appareil et non de l’intérieur du réacteur comme c’est le cas avec tous les réacteurs conventionnels.
De plus, si cet appareil est un drone (sans pilote), alors le problème de protection de l’équipage aux radiations est résolu.

 

 

http://perso.numericable.fr/wolf424/univers.ovni/espace/avion_spatial.html

http://perso.numericable.fr/~wolf424/univers.ovni/armes/drones_nucleaires.html
http://jpcolliat.free.fr/x6/x6-12.htm
 http://xplanes.free.fr/

http://jpcolliat.free.fr/x15/index.html

 

Enfin:

 

Que pourrait donner la MHD associée à la propulsion nucléaire? Des OVNIS ?

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 



Ce site est dédié à la recherche de la vérité et non du sensationnel. ------------------------------------ Et oui, si le phénomène OVNI est avéré comme incontestable, alors l'hypothèse extraterrestre serait la plus probable ce qui situerait l'affaire comme la plus passionnante de toute l'histoire de l'humanité.

D’autres sujets :

Ce site ne traite pas uniquement du phénomène ovni, mais également d'autres sujets importants ou spectaculaires dont certains sont à prendre en considération dans notre société.
juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Sondage

Comment qualifiez vous ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Auteur:

nico19dumondboudu

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Notre studio de villard |
LE MONDE DES MYSTERES |
YoshiX's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Par Curiosité / By Curiosity
| michelnet
| le solitaire