• Accueil
  • > Du sérieux dans l'ufologie !

Archives pour la catégorie Du sérieux dans l’ufologie !

Roswell: Un crash d’ovni impossible.

Le célèbre crash de Roswell représente un éternel débat, entre les croyants du crash d’un vaisseau extraterrestre et leurs opposants. Pourtant, concernant l’hypothèse extraterrestre la nature même du crash est soumise à de sérieux doutes voir même au ridicule.

Aussi, en connaissant un minimum le sujet délicat des ovnis ; ne vous parait-il pas invraisemblable qu’une civilisation extraterrestre refusant le contact et voulant rester la plus discrète possible puisse laisser comme ça un engin et un équipage à l’abandon entre les mains de l’humanité ?

 

 

-Les matériaux high-tech extraterrestre:

Penchons nous sur les témoignages extraordinaires portant sur la description des débris retrouvés à Roswell. Mac Brazel, qui a découvert les débris est décédé en 1963, bien avant que les chercheurs ont commencé à interroger les témoins de l’incident.
Il a toutefois été interviewé en 1947 par le Roswell Daily Record . Et dans l’interview du 9 Juillet 1947, il a dit qu’il trouvait «l’épave lumineuse composée de bandes de caoutchouc, du papier d’aluminium, du papier plutôt dur et de bâtons ».

Mais après que l’auteur Stanton T. Friedman ( un ufologue reconnu) ai interrogé bien plus tard le Major Jesse Marcel, soit en 1978 ; les témoignages ont tous étrangement changés de direction. Tous les prétendus témoins auraient alors décrit les débris récupérés à Roswell en 1947 comme n’étant pas de ce monde. Et même jusqu’à la récupération d’individus extraterrestres retrouvés dans un assez bon état , et à même le sol !

Et concernant l’étendue des débris, il y a une large gamme de descriptions allant de quelques dizaines de mètres à plus de 200 mètres de long laissant croire qu’un engin se serait disloqué au sol. Mais c’est surtout la nature même des débris qui fait débat surtout après l’enquête réalisé par Stanton T. Friedman.

 

En 1978 , les témoignages collectés par Stanton T. Friedman :

Jesse Marcel : « Il y avait cette pièce de métal. je dirais qu’elle faisait deux pied de long. Vous voyez ce truc ne pesais rien du tout, c’était tellement fin. Ce n’était pas plus fin que le papier métallique d’une boite de cigarette. Donc j’ai essayé de plier ce truc, mais ça ne voulait pas se plier. On à même essayé de le cabosser avec une masse de 16 livres mais ça ne lui faisait rien. »

Sergent Rickett : « Il y avait une pièce de métal un peu courbée, elle faisait environs 12 ou 14 pouces, c’était très léger. j’ai essayé de la casser. Je n’ai jamais vu une pièce de métal si fine qui ne pouvait pas se casser. Mes chefs ont ri en me disant : « le petit malin il voudrait réussir là où nous avons échoué ! »

Bill Brazel : « ça ne pesait presque rien, on ne pouvait pas le rayer avec son ongle, on ne pouvait pas non plus le casser. »

Loretta Proctor : « Il avait apporté cette pièce. Mon mari et lui ont essayé de la couper et de la brûler sans succès. Elle était extrêmement légère. je n’ai jamais rien vu de tel. »

Ces témoins auraient aussi remarqués plus tard que ces feuilles argentées auraient “une mémoire de forme” reprenant ainsi à chaque fois leurs formes originelles après avoir été pliées !

Marcel Sr.:. « Il y avait des petites poutres d’environ trois-huitièmes ou un demi-carré de pouces avec une sorte de hiéroglyphes sur celles-ci que personne ne pouvait déchiffrer, ça ressemblait au bois de balsa, et ont été d’environ le même poids, sauf qu’elles n’étaient pas du tout du bois. Elles ont été très dures, bien que souples, et ne brûlant pas. « 

Brazel Jr: “ Au sujet des poutres, je ne pouvais pas les casser et je ne pouvais pas y porter avec mon canif. »

Loretta Proctor: “Le morceau qu’il (Mac Brazel) a regardé était beige-marron comme une sorte de plastique qui était très léger comme le bois de balsa. Ce n’était pas un gros morceau, peut-être d’environ quatre pouces de long, peut-être juste un peu plus grand qu’un crayon. Nous avons tenté de le couper avec un couteau , sans résultat. Et il ne pouvait pas brûler. Nous savions que ce n’était pas du bois. Il était lisse comme le plastique. « 

Sources: http://translate.google.fr/translate?js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=2&eotf=1&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fen.wikipedia.org%2Fwiki%2FWitness_accounts_of_the_Roswell_UFO_incident

 

Mais que conclure de ces témoignages?
À vrai dire nous en revenons à la description originelle de Mac Brazel qui qualifie ces débris de lumineux, composée de bandes de caoutchouc, du papier d’aluminium, du papier plutôt dur et de bâtons. Hors mis bien sûr le fait qu’on leur aura rajoutés des qualités exceptionnelles.

Pensez vous qu’un engin extraterrestre constitué de matériaux similaires puisse atteindre notre planète, où même voyager incognito sur notre bonne vielle terre en transportant un équipage entier?

 

 

-Les défis du voyage interstellaire:

Je vais pour cela vous demander d’ imaginez ce que pourrait représenter un voyage vers une autre étoile. Oui imaginez la vitesse faramineuse nécessaire pour ce déplacer à des distances de plusieurs  dizaines ou centaines d’années lumière.

Il faudrait pour cela embarquer une énergie considérable très concentrée dans un volume réduit car le poids et un obstacle à un tel défit. Il faudrait également utiliser de nouveaux concepts de déplacement que l’homme est aujourd’hui incapable de produire et même d’imaginer.

Effectivement pour voyager entre les étoiles il faudrait à l’échelle humaine ; atteindre une vitesse minimum de 10% de la vitesse de la lumière. Et encore 10% , c’est très lent car un vaisseau mettrait quand même plus de 45 ans à rejoindre la première étoile voisine de notre Soleil !
10% de la vitesse de la lumière équivalant à 30 000km/seconde ; la vitesse maximale d’un peu moins de 30km/s de nos sondes spatiales les plus rapides en sont donc encore loin !

Pour fournir une propulsion raisonnable sur un vaisseau interstellaire, il serait nécessaire de développer une de ces multiples technologies totalement inconnue de l’homme, fonctionnant à l’anti-matière, à l’anti-gravité, manipulant pourquoi pas l’espace-temps, maîtrisant la fusion des atomes, utilisant un champ magnétique puissant pour se protéger du taux de radiation inimaginable que produit l’univers tout entier, etc…

 

Mais ce n’est pas tout. Ce vaisseau devrait aussi être équiper d’un blindage pratiquement indestructible !

Mais pourquoi? Et bien vous comprendrez que l’espace n’est pas vide, il y a une multitude d’objets petits et grands qui si promènent. Les vitesses de ses objets en grande majorité des fragments d’astéroïdes peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers de km/h.

Un simple petit cailloux de quelques grammes à ces vitesses emmagasine tellement d’énergie cinétique qu’il pulvériserait les matériaux les plus résistants que nous ayons sur terre.

 

Dans une émission sur Discovery Channel, un tir est effectué sur un bloc de marbre de plusieurs centimètres d’épaisseur (le marbre est une des roches les plus solides que nous ayons sur terre) :

-Avec une arme comme un M16 avec une vitesse de sortie de la balle d’environ 975m/s soit 3 510 km/h, le marbre serait à peine ébréché !

-Le test est par la suite effectué avec une bille en aluminium de 20g mais propulsée à plus de 18 000 km/h. Le verdict est sans appel, le marbre est littéralement pulvérisé ! Oui, avec une bille de seulement 20g !

Et le bloc de marbre n’était pas en mouvement, imaginez maintenant notre bloc de marbre propulsé lui aussi à 18 000 km/h, imaginez le choc, la rencontre entre ses 2 éléments chacun se dirigeant l’un vers l’autre à de telle vitesse !

Si les ovnis voyagent à la vitesse de la lumière, cela équivaut à plus ou moins 1 Milliards de km/h. Et si cet engin rencontre un petit météore qui lui se déplace à 20 000 km/h, l’énergie cinétique de leur rencontre serait terrifiante, supérieure à l’explosion simultanée de l’ensemble de l’arsenal nucléaire mondiale. (d’après un astrophysicien lors de l’émission du National Géographic “Alien invasion”).

Pour pallier au problème des collisions dans l’espace, l’on devrait peut-être utiliser des matériaux indestructibles constitués de nano-technologie basées sur le carbone, des matériaux supra-conducteurs, supra-isolant au mur de la chaleur, aux radiations. Et tout ça sans parler de la résistance des pièces d’un moteur pouvant propulser un engin à de si grandes vitesses et développant autant d’énergie qui ne serait pas à mettre à disposition d’un engin sensible aux collisions.

Appréhendez-vous mieux la technologie dont il faut disposer pour voyager vers les étoiles? Les matériaux qu’il faut pouvoir développer pour résister à de tels impacts ! Ce n’est donc pas un crash qui pourrait faire voler en éclat un engin disposant de la technologie le rendant apte au voyage à très grande vitesse dans l’espace.

 

-Un crash d’ovni impossible:

Concernant l’hypothèse extraterrestre de Roswell , ce qui m’interpelle le plus est la faible résistance des matériaux décrits. Pour qu’un tel engin se disloque ainsi au sol il faudrait en toute logique qu’il frappe le sol à pleine vitesse, certainement à plusieurs milliers de Km/h.

Et dans ce cas là l’on aurait retrouvé quoi ?
Et bien tout simplement un immense cratère où l’ovni se serait enfouit dans le sol à une profondeur qui ne permettrait même pas de le détecter.

Il est donc impossible qu’un ovni extraterrestre s’écrasant au sol laisse une grande quantité de débris au sol comme dans le champs de Brazel. Surtout qu’il n’est même pas fait mention d’un cratère imposant lors de cet événement.

Pas terrible un engin intergalactique qui ce disloque en morceaux sur le sol pour une civilisation qui pourrait être supérieure de plusieurs millions ou milliards d’années que la notre, et après avoir affronté les dangers du voyage interstellaire à des vitesses faramineuses, supporté les hautes radiations de l’espace, survécu au taux probable de collisions dans l’espace, transportant et utilisant une énergie inimaginable pour venir jusqu’à nous.

Bien sûr je n’ai pas réponse à tout, mais je pense sincèrement que si un tel engin s’était mis hors service au dessus de Roswell , on l’aurait tout simplement retrouvé presque intact, et encore moins avec des petits bonhommes gris éjectés par dessus le “pare-brise”.

Nous sommes donc normalement en présence d’une super technologie, impliquant des technologies très élaborées en terme de résistance des matériaux, une résistance si élaborée qu’un crash ne serait pas suffisant en terme d’énergie cinétique pour disloquer un ovni et l’éparpiller en de nombreux débris. Hors selon la description des débris de Roswell, nous sommes en présence de quelque chose qui ne parait guère plus résistant qu’un vieux coucou et franchement ça le fait pas !

 

-Hypothèse Extra-Terrestre: La réplique du vaisseau mère et volet inter dimensionnel.

Afin de faire persister le doute sur l’affaire de Roswell, les défenseurs de HET estiment que l’ovni qui s’est écrasé à Roswell ne serait qu’un simple appareil secondaire extraterrestre d’un “vaisseau-mère” bien plus grand. Cela voudrait dire que l’ovni de Roswell n’aurait pas eu à supporter les difficultés du voyage entre les étoiles contrairement au vaisseau-mère. Où alors avec le volet inter dimensionnel, l’ovni en question ne viendrait pas de l’espace mais de notre Terre, après avoir traversé une “Brane  multidimensionnelle” ! Cet ovni ne serait donc pas si solide et aurait alors très bien pu se disloquer au sol.

En toute logique , ces théories non plus ne tiennent pas la route. Oui comment des E.T. refusant tout contact laisserait derrière eux un de leurs engins avec un équipage sans aucune tentative de récupération de leur part ? De plus un engin soit disant au matériaux indestructibles mais qui finit quand même en morceaux !

Et même sans parler de voyage interstellaire , les simples difficultés du vol hypersonique , associées aux vols dépassant l’entendement humains de ces ovnis ( discrétion totale, échappant à tout contrôles des autorités, arrêts brutaux, démarrages instantanés, etc…) demandent bien plus que la seule résistance au mur de la chaleur, il demande aussi une quantité d’énergie astronomique même pour utiliser un simple bouclier thermique. Et cette énergie n’est sûrement pas à mettre à la disposition d’un engin si fragile aux collisions.

Quant au volet inter dimensionnel ! Nos scientifiques ne sont pas encore très calés, mais il me semble qu’il faut pour cela arriver à déchirer l’espace-temps, ce qui à mon humble avis demande également des quantités d’énergie phénoménales qui n’est une fois de plus, pas à mettre à la disposition d’un engin si fragile aux collisions. Et en imaginant bien sûr que des mondes parallèles puissent exister! Ce qui est loin d’être prouvé.

 

-Le crash volontaire: Théorie de secours pour l’HET.

Un autre argument des défenseurs de l’HET, serait que les E.T. aient délibérément provoqué ce crash en utilisant des androïdes afin de signifier discrètement leur présence à la première puissance du monde, de plus le jour de la fête nationale américaine.

En fait, la théorie du crash volontaire ne tient pas plus la route que tout le reste.

En connaissant les caractéristiques du phénomène ovni, toujours présent, furtif, fuyant, insaisissable et refusant le « CONTACT », pourquoi les ovnis continueraient-ils à ce comporter ainsi si le contact a été pris ?

Pourquoi choisir les USA compte tenu que les russes étaient tout aussi puissant à l’époque !
Pourquoi risquer de donner un avantage technologique à une super-puissance et de voir celle-ci s’en servir pour déclencher une apocalypse sur terre ?

Pourquoi simuler un crash et ne pas prendre un contact plus normal en toute discrétion ?

 

 

En conclusion de tout cela , le crash de l’ovni de Roswell est un crash “IMPOSSIBLE”.

Roswell: La boulette du communiqué de presse.

La toute première découverte des débris est faite le 3 juillet 1947 par William “Mac” Brazel, propriétaire d’un ranch près de Roswell qui donnera suite à la reconnaissance des débris à partir du 6 Juillet par les militaires, où le même jour le Colonel Blanchard en réfère au Pentagone.

Et c’est le 8, après que le pentagone ait été mis au courant de l’incident, que cette première annonce à la radio relatant la récupération d’une soucoupe volante à était faite.

Fait important; le lendemain l’information est démentie. C’était un ballon météo! Pourtant, cette affaire à été logiquement décrite et étudiée en haut lieu après 48 heures de réflexion au Pentagone.

Le Colonel Blanchard  aurait donc commis une erreur grossière en donnant l’ordre au Lieutenant W.Haut d’informer les deux stations de radio et les deux rédactions de journaux de la ville de Roswell de la découverte d’un « disque volant » par les militaires. Information prise à la légère dont il , n’aurait pas mesuré les conséquences ; ovni en question ou pas. Surtout que le terme “soucoupe volante” n’a été inventé que seulement le 24 Juin par Kenneth Arnold, soit tout juste 14 jours avant l’annonce radio! 

En conséquence, le Colonel ne connaissait certainement pas l’ampleur que pouvait produire ce mot ; en plus du fait que ces “toutes nouvelles soucoupes volantes” étaient prisent à la rigolade, et misent en dérision à l’époque.

 

 

Quelle était ainsi la vrai nature ou objectif de cette boulette?

Mensonge volontaire pour cacher la vérité? La vérité sur un programme top secret visant à espionner les activités du nucléaire militaire Russe (projet MOGUL) dans la période des plus grandes tensions de la guerre froide? En tout cas, c’est l’ultime version de l’armée Américaine.

Effectivement , mais vu que le terme soucoupe volante n’était à l’époque que discussions caricaturant ces soucoupes volantes en légions de petits martiens vert, et mis systématiquement en dérision. Etait-il alors bon motif d’utiliser cela pour dé-informer ?

Aussi, le lendemain du communiqué de presse, le monde entier découvre l’amplitude médiatique que peut représenter un contact extraterrestre.
Alors, l’armée a démentie aussitôt cette information. Peut-être que le motif du ballon sonde classique se révéla peu de temps après plus convainquant, et surtout plus discret?

Enfin toute la vérité sur Roswell.

http://www.dailymotion.com/video/xghn27

http://www.dailymotion.com/video/xghopl

http://www.dailymotion.com/video/xghqhe

http://www.dailymotion.com/video/xghsup

http://www.dailymotion.com/video/xghubo

La fabrication des crop circles.

En 1990, un  groupe dit: VECA 90 (Voyages d’Etude des Cercles Anglais) ce forme pour tenter d’expliquer le mystère des crop circles et tenter l’expérience de reproduction de cercle de culture. Pour les membres du groupe, l’expérience est un succès.

En suis un rapport appelé Rapport VECA où sous contrôle d’huissier, ils réalisent à Verdes (Loir-et-Cher) des formes relativement complexes avec des moyens peu sophistiqués et dans un temps très bref. Une fois leur expérience réussie, leurs travaux font l’objet d’un article, et leurs premières conclusions publiées dans Science & Vie en novembre, puis dans LDLN, OVNI-Présence, les Cahiers Zététiques, La Ligne Bleue survolée et dans les Actes des Rencontres de Lyon sur le Phénomène OVNI de 1991. Les 18, 19 et 20 mai 1991, le VECA présente ses travaux aux 5ème Rencontres Européennes de Lyon. La synthèse des exposés est éditée par SOS OVNI dans les Actes des Rencontres Européennes de Lyon.

 

 

Les conclusions du  projet VECA de 1992:

[...] la vraisemblance de l’hypothèse « fabrication humaine » comme explication totale ou majoritaire du phénomène actuellement perceptible semble s’imposer. [...] Les cercles nécessitent au moins deux personnes pour leur tracé et l’emploi d’un lien souple (rigide ou élastique) comme par exemple une corde lisse ou une corde à nœuds [...].

 

 

L’expérience accise par le groupe nous donnent les aussi les ingrédients pour réussir un bon crop tout en mettant en avant un coté mystique:

Pour vous aider, considérez donc le schéma qui suit comme « fil rouge » de votre réflexion. Vous pouvez bien sûr vous imaginer dans la peau d’un « crop maker » !

·   Trouver un lieu bien visible (tout au moins du ciel, désormais !) et d’accès facile pour un véhicule motorisé.

·   Choisir l’entrée la plus aisée (porte, passage d’engins agricoles…) en évitant au maximum les obstacles (clôtures, fossés, haies…).

·   Suivre les passages de tracteurs qui longe le champ et emprunter la première ou le second passage de tracteurs (ou suivantes selon le courage !) qui s’engage dans le champ.

·   S’avancer de quelques dizaines de mètres (davantage si topographiquement indispensable ou en cas de « crise » de courage) ce qui cantonne la figure en bordure du champ (ou coin).

·   Définir un point de départ (très accessible) sur ce passage de tracteurs ou à proximité immédiate. Pour ruser un peu il est possible de se déplacer délicatement entre les rangs d’épis, parallèlement aux traces des tracteurs, sans laisser de traces (surtout dans le blé). Il est même possible de s’avancer sans précaution de quelques mètres s’il s’agit de réaliser un cercle de rayon supérieur à ce déplacement.

·   Réaliser les principaux cercles (ou anneaux). Si les centres ne sont pas directement accessibles par les passages de tracteurs, il est possible de les atteindre directement à condition toutefois que le « sentier » inévitablement créé puisse ensuite disparaître, caché sous une zone d’épis couchés (cercles, allées…).

·   En général tracer le « contour » de chaque zone à coucher (si complexe) en décrivant ce contour dans le même sens que le sens envisagé pour le couchage des épis (la trace ainsi laissée disparaît en se confondant avec le reste).

·   Terminer la figure par l’élargissement des allées, certains anneaux, les appendices divers (boxes, scroll, antennes…). Les recouvrements inévitables aux intersections seront révélateurs de cette chronologie !

·   Procéder branche par branche pour éviter les déplacements intempestifs. Selon le nombre de personnes disponibles, plusieurs branches peuvent être réalisées simultanément, en parallèle.

·   Une fois la figure parachevée, signer éventuellement le travail accompli en réalisant un motif simple, personnalisé et récurrent, à proximité immédiate de la figure.

·   Repartir par un passage de tracteurs (généralement vers le point d’arrivée) pour retrouver le véhicule.

 

Et voici une vidéo de faiseurs de cercles:

Image de prévisualisation YouTube

Vous voyez, c’est très très compliqué !

 

Les traces visibles de l’origine humaines des crop cicles:

Vous l’avez bien compris, l’outil indispensable pour faire un crop circle c’est tout simplement une planche et des cordes. Et le plus marrant là dedans, c’est que ces planches à coucher les tiges laissent des traces de leurs passages sur absolument tout les crop circles connus. Pour résumer, si vous voyez des stries régulières sur des crops ; c’est tout simplement que ce sont de simples planches qui les ont couchées.

image11.png
Vous voyez ce que je veux dire? Et en observant d’un peu plus près tous les crop circles dont certains pensent que l’homme est incapable de les réaliser, vous ne serez certainement pas surpris de constater systématiquement ces stries régulières dues aux passages des planches.

image12.png

image13.png

 

Je ne vais pas m’amuser à passer en revu tous les crops , mais si jamais quelqu’un a une image de crop circle sans ces stries visiblement dérangeantes. Qu’il n’hésite pas.

 

Ce site nous donne aussi les clefs de la fabrication des crops: http://rr0.org/data/2/0/0/4/Circlemakers_BeginnersGuide/

 

Crop circles ET: Les pseudo-preuves.

Pour avancer leur théorie, les céréalogistes défendent quelques critères des “vrais cercles”:

 

-Certains cercles se sont fait de manière trop rapide pour être d’origine humaine(d’après quelques témoins).

-Ces vrais cercles ne comportent aucune trace de fabrication humaine comme des traces de pas par exemple( ou ils n’en ont pas cherché?).

-On retrouve des témoignages d’apparition d’ovni avant de découvrir un cercle.
-Effets insolites sur les visiteurs dans les cercles vrais : chiens qui refusent d’y entrer, survol évité par les oiseaux, pannes de cameras et de portables, bruits insolites, sensations étranges.
-On retrouve des traces de métaux fondu à plus de 500°c , et le  sol chauffé à plus de 800°à l’intérieur du cercle (il me semble que si cette échauffement à eu lieu, elle aurait due carboniser complètement cette mince végétation).
-Des animaux morts sont retrouvés dans les vrais cercles.
-Il y a des anomalies physiques et génétiques dans les tiges et les graines des végétaux.
-Les noeuds de croissance des végétaux présentent un coude anormal à l’endroit où la plante a été pliée (un peu comme si il y avait eu une cicatrisation ou une adaptation de la plante à ce plissement)
-Un taux de croissance de 111% pour l’échantillon extrait du cercle.

 

Ainsi les personnes désireuses de développer le mystère entourant les crop circles ont réussi à convaincre pas mal de gens.
Mais que valent réellement ces « preuves »?

 

 

1 Les pseudo-preuves issus des témoignages:

Concernant les prétendues preuves relevant de la seule bonne foie du témoin comme pour l’ estimation du temps de réalisation des crops (certains parlent de 10 à 15 minutes) ou pour la vision de boules lumineuses peu de temps avant la découverte du crop ; l’on ne  peut vraiment pas parler de vrais preuves car elles ne sont aucunement accréditées d’éléments matériel concret.

 

Mais si ces témoignages ne sont en aucuns cas des preuves irréfutables ; que dire alors des cas racontés qui métrait en évidence des effets insolites comme des chiens qui refusent d’ entrer dans les crops, les survol évité par les oiseaux, les pannes de cameras et de portables, les sensations étranges? Peut-on qualifier ces commérages de preuves?
Aussi, de nombreuses vidéos lamentablement truquées affluent sur le net profitant ainsi délibérément de la naïveté des gens.

 

Et avec ces vidéos truquées , la thèse ovni des crops s’enfonce encore un peu plus.
`

Image de prévisualisation YouTube
Pourtant avant d’être attestée comme truqué, cette vidéo comme bien d’autres a était présenté par la majorité des céréalogistes comme une preuve irréfutable ; et passant ainsi dans des émissions TV du genre Mystère ou Paranormal.

 

 

2 Les pseudo-preuves issus d’éléments matériel:

Un des premiers arguments des céréalogistes serait que l’extrême complexité et précision des cercles prouverait que l’homme n’a pas put réaliser ces cercles.
crop6.png

Pourtant la complexité de quelques faux cercles avérés, montre que ce critère est à exclure. Par exemple, le « faux »crop ci-dessus; en plus d’être très esthétique, contient à sa droite un texte reproduit sous format de code ASCII. Nous avons donc affaire à un chefd’oeuvre .

Mais en quoi la complexité change quoi que ce soit à l’explication du canular fait par des personnes munies de planches et des cordes?

Pour moi, un bon crop circle est un peu à l’image d’un tableau fait par un maître ou du travail d’un musicien virtuose?

C’est peut être trop complexe pour une personne qui n’a pas l’habitude, mais pas pour ceux qui en font leur activité ce n’est pas plus complexe qu’un tableau hyper-réaliste ou un morceau de musique baroque. Entraînement, préparation, talent. Voici les 3 explications qui expliquent la complexité des crop circles.

 

Cereal Killers
Going round in circles for fun and profit.

 

La principale caractéristique du phénomène céréales killers est le fait qu’ils évitent toujours soigneusement d’être observés en plein travail. Les actions ont lieu dans leur grande majorité de nuit, et les motifs paraissent même résister à vouloir être vus, comme lors de l’Opération White Crow. Il s’agissait d’une surveillance établie pendant 8 nuits par environ 60 personnes en Juin 1989. Non seulement aucun cercle n’apparut dans les champs surveillés mais, bien qu’il y ait eu juste avant à peu près une centaine de dessins de réalisés cet été là, pas un seul dessin ne fut rapporté durant la période de surveillance nulle part en Angleterre. Ensuite, une grosse formation de plusieurs cercles et anneaux fut découverte à environ 500 mètres de là le lendemain de la période de surveillance.

 

Mais malgrès tout, les « spécialistes » des crop circles insistaient aussi sur le fait qu’ils ne pouvaient être l’oeuvre de petits plaisantins parce que la plante n’était que couchée mais pas cassée, et qu’il n’y avait aucune trace de pas ni d’autres traces d’activité humaine. Les sceptiques répliquaient que de mi-mai à août, le blé anglais restait vert et flexible, et ne peut être cassé qu’avec difficulté. Quant à l’absence de pas, ils étaient manifestement masqués par les sentiers formés par les traces très larges, parfaitement espacées et parallèles, des pneus de tracteurs.

 

 

Céréalogie: Ses interprétations aléatoires.

Aujourd’hui, pour Pat Delgado et Collin Andrews, céréalogistes de la première heure, les « vrais » sont simples (cercles avec satellites, voire anneaux comme dans les années 1980) et les plus complexes sont des « faux » manifestes, faits par des hommes. Mais pour d’autres, comme le Dr Levengood et ses partisans, le cercle de Milk Hill en 2001 serait un vrai. On est loin du consensus chez les tenants d’un phénomène insolite puisqu’ils ne sont même pas capables de définir scientifiquement ou précisément ce qu’est un « vrai cercle ». Dès lors, il n’existe AUCUN vrai phénomène défini et tout ceci n’est que folklore, rumeurs et mythe pour touristes n’apparaissant que dans quelques journaux, quant ces même journalistes sont en panne d’inspiration.

 

 

Enfin pour moi , les crop circles ne sont vraiment pas une piste sérieuse pour l’ufologie, et elle en est même en partie responsable de son discrédit.

Crop circles; à quoi servent ces « messages »?

Cet article est destiné aux croyants des “vrais cercles”. Pour faire un point avec du recul sur la fonction ou l’utilité des crop circles . Car si les ETs les ont mis là, c’est bien qu’ils servent à quelque chose.
image6.png

En fait j’ai écrit cet article pour montrer que dans cette hypothèse des crop circles d’origine ET ; le ridicule ne tue pas. Mais si tel est le cas alors pourquoi des extraterrestres font ces crops?

 

 

1- Un message pour prouver qu’  “ils” sont là :

N’avez vous dont jamais trouvé étrange la relation faite entre la discrétion du phénomène ovni ou le silence du programme SETI et ces “messages” affichés au grand jour de manière extravagante. Pour faire court, si certains crop circles sont censées êtres d’origine extraterrestre alors ces derniers sont bien les uniques messages que les ETs auraient adressé à l’humanité.
Et pourquoi bon s’obstineraient-”ils” à persévérer dans cette discipline si discrédité par l’homme?
Cela n’a pas de sens.

 

 

2- Des messages considérables adressés à l’humanité:

A vrai dire tous les messages contenu dans les crops sont déjà connus à l’avance de l’homme et n’intéressent personne du monde scientifique ou politique mais juste les personnes les plus crédules.
Ne trouvez vous dont pas ridicule le contenu de ces messages pour un premier contact avec l’humanité?

Voici les représentations de quelques crops(issus du site:http://photovni.free.fr/cropcircles1/crop.htm): Des condensateurs électrique. On connaît déjà mais bon.De l’ADN humain; ça aussi on connaît. Des magnétrons !! C’est un peu plus pointu mais ça aussi on connaît car l’homme en a déjà fabriqué. La molécule d’eau , les cristaux de glace, flocon de neige, le système solaire ; et des milliers d’autres messages de ce genre qui ne nous apportent strictement rien.

 

S’ « ils » sont venu jusqu’ici juste pour nous dire ça, alors ils auraient mieux fait de rester chez eux. Tout ces messages ne sont qu’ un peu trop simples et même complètement inutiles car ils représentent tous des connaissances que l’homme a déjà acquis ; mais bon “ils” font quant même des progrès depuis un peu plus de dix ans grâce à la forte accentuation du rythme et de la variété des créations que l’on constate tous. Et dans quelques années on aura peut-être droit à une phrase construite qui sait?

 

 

En résumé, les crops ne sont pas vraiment la meilleure des formes de communication que l’on peut attendre des ETs. Avec les “vrais crops” soit, “ils” sont passionnés par leur création artistique, soit “ils” nous envoient réellement des messages mais nous prennent pour des gros idiots.

 

à voir:
LES CROP CIRCLES.

Discrédit sur Roswell.

Les ufologues partisans du mythe de la soucoupe volante de Roswell doivent changer d’avis pour une ufologie solide et sérieuse: 

 

 

Cet événement est l’un des plus connus et médiatisé du monde entier, mais ne repose sur absolument aucune preuve matérielle. En plus d’être incohérente et imprécise, cette affaire de “crash d’OVNI” n’as été étudié que par certains auteurs opportunistes s’appuyant uniquement sur des témoignages évoluant au fils des années.
A cause de cela, beaucoup d’ufologues se sont laissé induire en erreur et ont par la suite développer leurs idées sur ce qui leur a semblé être juste. Malheureusement, en pensant promouvoir le phénomène ovni, ils n’ont fait à la longue que de le rendre burlesque en l’associant contre leurs grès à un phénomène de culture populaire hyper-médiatisé.

 

 

Aussi après 1994, le mythe de la soucoupe volante de Roswell fut ridiculisé par un rapport publié par l’armée Américaine est expliquant qu’elle avait protégé la confidentialité du projet top secret “MOGUL”; et il parait donc normal en conséquences  des faits de l’époque, que l’armée n’aurait pas réalisée une conférence de presse pour exposer un projet top secret, mais aurait dissimulée l’affaire en présentant un ballon sonde classique.

Le fait que cette affaire se soit résolue si brutalement, à contribué a discréditer les passionnés d’ufologie continuant à défendre la thèse extraterrestre de cette affaire. Et c’est pour cela qu’il faut réagir afin de ne pas confondre ufologie et mythe folklorique.

 

 

Ainsi, de nombreuses personnalités de la communauté ufologique dont les plus importants partisans de l’hypothèse extraterrestre, ont changé de point de vue sur l’incident de Roswell suite à ce rapport de l’US Air Force:

-Karl T. Pflock(employé de la CIA et spécialiste du phénomène ovni) fit cette déclaration dès Janvier 1997:« À partir de mes recherches et celles d’autres personnes, je n’ai aucune preuve absolue qu’une soucoupe volante se soit écrasée dans la région de Roswell ou dans les plaines de San Agustin en 1947. Les débris trouvés par Mac Brazel sont des morceaux de quelque chose de très terrestre, certainement quelque chose en rapport avec le Projet Mogul Les archives classifiées des correspondances et conversations entre les responsables de l’Air Force qui devaient enquêter sur cette affaire jusque dans les années 1950 montrent de manière limpide qu’ils n’avaient ni épave, ni cadavres d’équipage, bien qu’ils aient cherché de telles preuves ».

-Peu après, Kent Jeffrey, qui avait organisé des pétitions à l’attention du Président Bill Clinton afin de l’obliger à déclassifier les informations sur l’incident, conclut que le crash d’un ballon Mogul soit la seule explication plausible, et qu’il y avait très peu de chance que des extraterrestres aient été impliqués dans cette affaire.

-Puis enfin, William L. Moore ( co-auteur du premier ouvrage sur l’incident de Roswell ) affirma: « Après une étude attentive et approfondie des développements récents de l’incident; Je ne crois plus à l’explication extraterrestre pour cet événement ».

 

 

Enfin, cette méprise ufologique doit servir d’exemple pour tous. Mieux vaut ne rien constater sans preuves formelles car la cause de ces conclusions peut nuire à tout le  mouvement ufologique.

 

Pour se renseigner sur l’affaire de Roswell, CLIQUEZ SUR CE LIEN.

 

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 



Ce site est dédié à la recherche de la vérité et non du sensationnel. ------------------------------------ Et oui, si le phénomène OVNI est avéré comme incontestable, alors l'hypothèse extraterrestre serait la plus probable ce qui situerait l'affaire comme la plus passionnante de toute l'histoire de l'humanité.

D’autres sujets :

Ce site ne traite pas uniquement du phénomène ovni, mais également d'autres sujets importants ou spectaculaires dont certains sont à prendre en considération dans notre société.
septembre 2017
L Ma Me J V S D
« juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Sondage

Comment qualifiez vous ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Auteur:

nico19dumondboudu

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Notre studio de villard |
LE MONDE DES MYSTERES |
YoshiX's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Par Curiosité / By Curiosity
| michelnet
| le solitaire