Archives pour août 2011

Sommes-nous seuls dans l’Univers ?

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Roswell: Un crash d’ovni impossible.

Le célèbre crash de Roswell représente un éternel débat, entre les croyants du crash d’un vaisseau extraterrestre et leurs opposants. Pourtant, concernant l’hypothèse extraterrestre la nature même du crash est soumise à de sérieux doutes voir même au ridicule.

Aussi, en connaissant un minimum le sujet délicat des ovnis ; ne vous parait-il pas invraisemblable qu’une civilisation extraterrestre refusant le contact et voulant rester la plus discrète possible puisse laisser comme ça un engin et un équipage à l’abandon entre les mains de l’humanité ?

 

 

-Les matériaux high-tech extraterrestre:

Penchons nous sur les témoignages extraordinaires portant sur la description des débris retrouvés à Roswell. Mac Brazel, qui a découvert les débris est décédé en 1963, bien avant que les chercheurs ont commencé à interroger les témoins de l’incident.
Il a toutefois été interviewé en 1947 par le Roswell Daily Record . Et dans l’interview du 9 Juillet 1947, il a dit qu’il trouvait «l’épave lumineuse composée de bandes de caoutchouc, du papier d’aluminium, du papier plutôt dur et de bâtons ».

Mais après que l’auteur Stanton T. Friedman ( un ufologue reconnu) ai interrogé bien plus tard le Major Jesse Marcel, soit en 1978 ; les témoignages ont tous étrangement changés de direction. Tous les prétendus témoins auraient alors décrit les débris récupérés à Roswell en 1947 comme n’étant pas de ce monde. Et même jusqu’à la récupération d’individus extraterrestres retrouvés dans un assez bon état , et à même le sol !

Et concernant l’étendue des débris, il y a une large gamme de descriptions allant de quelques dizaines de mètres à plus de 200 mètres de long laissant croire qu’un engin se serait disloqué au sol. Mais c’est surtout la nature même des débris qui fait débat surtout après l’enquête réalisé par Stanton T. Friedman.

 

En 1978 , les témoignages collectés par Stanton T. Friedman :

Jesse Marcel : « Il y avait cette pièce de métal. je dirais qu’elle faisait deux pied de long. Vous voyez ce truc ne pesais rien du tout, c’était tellement fin. Ce n’était pas plus fin que le papier métallique d’une boite de cigarette. Donc j’ai essayé de plier ce truc, mais ça ne voulait pas se plier. On à même essayé de le cabosser avec une masse de 16 livres mais ça ne lui faisait rien. »

Sergent Rickett : « Il y avait une pièce de métal un peu courbée, elle faisait environs 12 ou 14 pouces, c’était très léger. j’ai essayé de la casser. Je n’ai jamais vu une pièce de métal si fine qui ne pouvait pas se casser. Mes chefs ont ri en me disant : « le petit malin il voudrait réussir là où nous avons échoué ! »

Bill Brazel : « ça ne pesait presque rien, on ne pouvait pas le rayer avec son ongle, on ne pouvait pas non plus le casser. »

Loretta Proctor : « Il avait apporté cette pièce. Mon mari et lui ont essayé de la couper et de la brûler sans succès. Elle était extrêmement légère. je n’ai jamais rien vu de tel. »

Ces témoins auraient aussi remarqués plus tard que ces feuilles argentées auraient “une mémoire de forme” reprenant ainsi à chaque fois leurs formes originelles après avoir été pliées !

Marcel Sr.:. « Il y avait des petites poutres d’environ trois-huitièmes ou un demi-carré de pouces avec une sorte de hiéroglyphes sur celles-ci que personne ne pouvait déchiffrer, ça ressemblait au bois de balsa, et ont été d’environ le même poids, sauf qu’elles n’étaient pas du tout du bois. Elles ont été très dures, bien que souples, et ne brûlant pas. « 

Brazel Jr: “ Au sujet des poutres, je ne pouvais pas les casser et je ne pouvais pas y porter avec mon canif. »

Loretta Proctor: “Le morceau qu’il (Mac Brazel) a regardé était beige-marron comme une sorte de plastique qui était très léger comme le bois de balsa. Ce n’était pas un gros morceau, peut-être d’environ quatre pouces de long, peut-être juste un peu plus grand qu’un crayon. Nous avons tenté de le couper avec un couteau , sans résultat. Et il ne pouvait pas brûler. Nous savions que ce n’était pas du bois. Il était lisse comme le plastique. « 

Sources: http://translate.google.fr/translate?js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=2&eotf=1&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fen.wikipedia.org%2Fwiki%2FWitness_accounts_of_the_Roswell_UFO_incident

 

Mais que conclure de ces témoignages?
À vrai dire nous en revenons à la description originelle de Mac Brazel qui qualifie ces débris de lumineux, composée de bandes de caoutchouc, du papier d’aluminium, du papier plutôt dur et de bâtons. Hors mis bien sûr le fait qu’on leur aura rajoutés des qualités exceptionnelles.

Pensez vous qu’un engin extraterrestre constitué de matériaux similaires puisse atteindre notre planète, où même voyager incognito sur notre bonne vielle terre en transportant un équipage entier?

 

 

-Les défis du voyage interstellaire:

Je vais pour cela vous demander d’ imaginez ce que pourrait représenter un voyage vers une autre étoile. Oui imaginez la vitesse faramineuse nécessaire pour ce déplacer à des distances de plusieurs  dizaines ou centaines d’années lumière.

Il faudrait pour cela embarquer une énergie considérable très concentrée dans un volume réduit car le poids et un obstacle à un tel défit. Il faudrait également utiliser de nouveaux concepts de déplacement que l’homme est aujourd’hui incapable de produire et même d’imaginer.

Effectivement pour voyager entre les étoiles il faudrait à l’échelle humaine ; atteindre une vitesse minimum de 10% de la vitesse de la lumière. Et encore 10% , c’est très lent car un vaisseau mettrait quand même plus de 45 ans à rejoindre la première étoile voisine de notre Soleil !
10% de la vitesse de la lumière équivalant à 30 000km/seconde ; la vitesse maximale d’un peu moins de 30km/s de nos sondes spatiales les plus rapides en sont donc encore loin !

Pour fournir une propulsion raisonnable sur un vaisseau interstellaire, il serait nécessaire de développer une de ces multiples technologies totalement inconnue de l’homme, fonctionnant à l’anti-matière, à l’anti-gravité, manipulant pourquoi pas l’espace-temps, maîtrisant la fusion des atomes, utilisant un champ magnétique puissant pour se protéger du taux de radiation inimaginable que produit l’univers tout entier, etc…

 

Mais ce n’est pas tout. Ce vaisseau devrait aussi être équiper d’un blindage pratiquement indestructible !

Mais pourquoi? Et bien vous comprendrez que l’espace n’est pas vide, il y a une multitude d’objets petits et grands qui si promènent. Les vitesses de ses objets en grande majorité des fragments d’astéroïdes peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers de km/h.

Un simple petit cailloux de quelques grammes à ces vitesses emmagasine tellement d’énergie cinétique qu’il pulvériserait les matériaux les plus résistants que nous ayons sur terre.

 

Dans une émission sur Discovery Channel, un tir est effectué sur un bloc de marbre de plusieurs centimètres d’épaisseur (le marbre est une des roches les plus solides que nous ayons sur terre) :

-Avec une arme comme un M16 avec une vitesse de sortie de la balle d’environ 975m/s soit 3 510 km/h, le marbre serait à peine ébréché !

-Le test est par la suite effectué avec une bille en aluminium de 20g mais propulsée à plus de 18 000 km/h. Le verdict est sans appel, le marbre est littéralement pulvérisé ! Oui, avec une bille de seulement 20g !

Et le bloc de marbre n’était pas en mouvement, imaginez maintenant notre bloc de marbre propulsé lui aussi à 18 000 km/h, imaginez le choc, la rencontre entre ses 2 éléments chacun se dirigeant l’un vers l’autre à de telle vitesse !

Si les ovnis voyagent à la vitesse de la lumière, cela équivaut à plus ou moins 1 Milliards de km/h. Et si cet engin rencontre un petit météore qui lui se déplace à 20 000 km/h, l’énergie cinétique de leur rencontre serait terrifiante, supérieure à l’explosion simultanée de l’ensemble de l’arsenal nucléaire mondiale. (d’après un astrophysicien lors de l’émission du National Géographic “Alien invasion”).

Pour pallier au problème des collisions dans l’espace, l’on devrait peut-être utiliser des matériaux indestructibles constitués de nano-technologie basées sur le carbone, des matériaux supra-conducteurs, supra-isolant au mur de la chaleur, aux radiations. Et tout ça sans parler de la résistance des pièces d’un moteur pouvant propulser un engin à de si grandes vitesses et développant autant d’énergie qui ne serait pas à mettre à disposition d’un engin sensible aux collisions.

Appréhendez-vous mieux la technologie dont il faut disposer pour voyager vers les étoiles? Les matériaux qu’il faut pouvoir développer pour résister à de tels impacts ! Ce n’est donc pas un crash qui pourrait faire voler en éclat un engin disposant de la technologie le rendant apte au voyage à très grande vitesse dans l’espace.

 

-Un crash d’ovni impossible:

Concernant l’hypothèse extraterrestre de Roswell , ce qui m’interpelle le plus est la faible résistance des matériaux décrits. Pour qu’un tel engin se disloque ainsi au sol il faudrait en toute logique qu’il frappe le sol à pleine vitesse, certainement à plusieurs milliers de Km/h.

Et dans ce cas là l’on aurait retrouvé quoi ?
Et bien tout simplement un immense cratère où l’ovni se serait enfouit dans le sol à une profondeur qui ne permettrait même pas de le détecter.

Il est donc impossible qu’un ovni extraterrestre s’écrasant au sol laisse une grande quantité de débris au sol comme dans le champs de Brazel. Surtout qu’il n’est même pas fait mention d’un cratère imposant lors de cet événement.

Pas terrible un engin intergalactique qui ce disloque en morceaux sur le sol pour une civilisation qui pourrait être supérieure de plusieurs millions ou milliards d’années que la notre, et après avoir affronté les dangers du voyage interstellaire à des vitesses faramineuses, supporté les hautes radiations de l’espace, survécu au taux probable de collisions dans l’espace, transportant et utilisant une énergie inimaginable pour venir jusqu’à nous.

Bien sûr je n’ai pas réponse à tout, mais je pense sincèrement que si un tel engin s’était mis hors service au dessus de Roswell , on l’aurait tout simplement retrouvé presque intact, et encore moins avec des petits bonhommes gris éjectés par dessus le “pare-brise”.

Nous sommes donc normalement en présence d’une super technologie, impliquant des technologies très élaborées en terme de résistance des matériaux, une résistance si élaborée qu’un crash ne serait pas suffisant en terme d’énergie cinétique pour disloquer un ovni et l’éparpiller en de nombreux débris. Hors selon la description des débris de Roswell, nous sommes en présence de quelque chose qui ne parait guère plus résistant qu’un vieux coucou et franchement ça le fait pas !

 

-Hypothèse Extra-Terrestre: La réplique du vaisseau mère et volet inter dimensionnel.

Afin de faire persister le doute sur l’affaire de Roswell, les défenseurs de HET estiment que l’ovni qui s’est écrasé à Roswell ne serait qu’un simple appareil secondaire extraterrestre d’un “vaisseau-mère” bien plus grand. Cela voudrait dire que l’ovni de Roswell n’aurait pas eu à supporter les difficultés du voyage entre les étoiles contrairement au vaisseau-mère. Où alors avec le volet inter dimensionnel, l’ovni en question ne viendrait pas de l’espace mais de notre Terre, après avoir traversé une “Brane  multidimensionnelle” ! Cet ovni ne serait donc pas si solide et aurait alors très bien pu se disloquer au sol.

En toute logique , ces théories non plus ne tiennent pas la route. Oui comment des E.T. refusant tout contact laisserait derrière eux un de leurs engins avec un équipage sans aucune tentative de récupération de leur part ? De plus un engin soit disant au matériaux indestructibles mais qui finit quand même en morceaux !

Et même sans parler de voyage interstellaire , les simples difficultés du vol hypersonique , associées aux vols dépassant l’entendement humains de ces ovnis ( discrétion totale, échappant à tout contrôles des autorités, arrêts brutaux, démarrages instantanés, etc…) demandent bien plus que la seule résistance au mur de la chaleur, il demande aussi une quantité d’énergie astronomique même pour utiliser un simple bouclier thermique. Et cette énergie n’est sûrement pas à mettre à la disposition d’un engin si fragile aux collisions.

Quant au volet inter dimensionnel ! Nos scientifiques ne sont pas encore très calés, mais il me semble qu’il faut pour cela arriver à déchirer l’espace-temps, ce qui à mon humble avis demande également des quantités d’énergie phénoménales qui n’est une fois de plus, pas à mettre à la disposition d’un engin si fragile aux collisions. Et en imaginant bien sûr que des mondes parallèles puissent exister! Ce qui est loin d’être prouvé.

 

-Le crash volontaire: Théorie de secours pour l’HET.

Un autre argument des défenseurs de l’HET, serait que les E.T. aient délibérément provoqué ce crash en utilisant des androïdes afin de signifier discrètement leur présence à la première puissance du monde, de plus le jour de la fête nationale américaine.

En fait, la théorie du crash volontaire ne tient pas plus la route que tout le reste.

En connaissant les caractéristiques du phénomène ovni, toujours présent, furtif, fuyant, insaisissable et refusant le « CONTACT », pourquoi les ovnis continueraient-ils à ce comporter ainsi si le contact a été pris ?

Pourquoi choisir les USA compte tenu que les russes étaient tout aussi puissant à l’époque !
Pourquoi risquer de donner un avantage technologique à une super-puissance et de voir celle-ci s’en servir pour déclencher une apocalypse sur terre ?

Pourquoi simuler un crash et ne pas prendre un contact plus normal en toute discrétion ?

 

 

En conclusion de tout cela , le crash de l’ovni de Roswell est un crash “IMPOSSIBLE”.

L’Univers : Les limites du Cosmos.

http://www.dailymotion.com/video/xig177

http://www.dailymotion.com/video/xig1bk

http://www.dailymotion.com/video/xig1hj

http://www.dailymotion.com/video/xig1nr

Roswell: La boulette du communiqué de presse.

La toute première découverte des débris est faite le 3 juillet 1947 par William “Mac” Brazel, propriétaire d’un ranch près de Roswell qui donnera suite à la reconnaissance des débris à partir du 6 Juillet par les militaires, où le même jour le Colonel Blanchard en réfère au Pentagone.

Et c’est le 8, après que le pentagone ait été mis au courant de l’incident, que cette première annonce à la radio relatant la récupération d’une soucoupe volante à était faite.

Fait important; le lendemain l’information est démentie. C’était un ballon météo! Pourtant, cette affaire à été logiquement décrite et étudiée en haut lieu après 48 heures de réflexion au Pentagone.

Le Colonel Blanchard  aurait donc commis une erreur grossière en donnant l’ordre au Lieutenant W.Haut d’informer les deux stations de radio et les deux rédactions de journaux de la ville de Roswell de la découverte d’un « disque volant » par les militaires. Information prise à la légère dont il , n’aurait pas mesuré les conséquences ; ovni en question ou pas. Surtout que le terme “soucoupe volante” n’a été inventé que seulement le 24 Juin par Kenneth Arnold, soit tout juste 14 jours avant l’annonce radio! 

En conséquence, le Colonel ne connaissait certainement pas l’ampleur que pouvait produire ce mot ; en plus du fait que ces “toutes nouvelles soucoupes volantes” étaient prisent à la rigolade, et misent en dérision à l’époque.

 

 

Quelle était ainsi la vrai nature ou objectif de cette boulette?

Mensonge volontaire pour cacher la vérité? La vérité sur un programme top secret visant à espionner les activités du nucléaire militaire Russe (projet MOGUL) dans la période des plus grandes tensions de la guerre froide? En tout cas, c’est l’ultime version de l’armée Américaine.

Effectivement , mais vu que le terme soucoupe volante n’était à l’époque que discussions caricaturant ces soucoupes volantes en légions de petits martiens vert, et mis systématiquement en dérision. Etait-il alors bon motif d’utiliser cela pour dé-informer ?

Aussi, le lendemain du communiqué de presse, le monde entier découvre l’amplitude médiatique que peut représenter un contact extraterrestre.
Alors, l’armée a démentie aussitôt cette information. Peut-être que le motif du ballon sonde classique se révéla peu de temps après plus convainquant, et surtout plus discret?



Ce site est dédié à la recherche de la vérité et non du sensationnel. ------------------------------------ Et oui, si le phénomène OVNI est avéré comme incontestable, alors l'hypothèse extraterrestre serait la plus probable ce qui situerait l'affaire comme la plus passionnante de toute l'histoire de l'humanité.

D’autres sujets :

Ce site ne traite pas uniquement du phénomène ovni, mais également d'autres sujets importants ou spectaculaires dont certains sont à prendre en considération dans notre société.
août 2011
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Sondage

Comment qualifiez vous ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Auteur:

nico19dumondboudu

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Notre studio de villard |
LE MONDE DES MYSTERES |
YoshiX's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Par Curiosité / By Curiosity
| michelnet
| le solitaire